Bâtir un avenir de progrès social, l’ambition de la FCE abonné

Temps de lecture 3 min

Extrait de l’hebdo n°3765

Pour son septième congrès, la Fédération Chimie-Énergie réunissait au début février 400 militants. Et le mode “en distanciel” n’a pas empêché les débats de fond.

Par Anne-Sophie Balle— Publié le 16/02/2021 à 13h00

Le septième congrès de la Fédération Chimie-Énergie, qui devait se tenir en présentiel à Biarritz, a eu lieu à distance, en visioconférence, du 3 au 5 février.
Le septième congrès de la Fédération Chimie-Énergie, qui devait se tenir en présentiel à Biarritz, a eu lieu à distance, en visioconférence, du 3 au 5 février.© FCE-CFDT

Humanisme et progrès social : tels sont les deux piliers sur lesquels la CFDT-Chimie-Énergie entend s’appuyer pour bâtir l’avenir dans la mandature qui s’ouvre. Le congrès, initialement prévu en…

Pour continuer de lire cet article, vous devez être abonné.

s'abonner

Déjà abonné ? Connectez-vous