Des promesses aux actes

Extrait de l’hebdo n°3761

Par Catherine Pinchaut— Publié le 21/01/2021 à 11h19

© InfoCom CFDT

Ils ont été en « deuxième ligne », derrière les soignants, pour faire tourner le pays pendant les confinements. Leur sens du devoir, salué par tous, nous aura fait prendre conscience du fossé qui parfois sépare l’utilité sociale de certains métiers et le manque de considération pour ceux qui les exercent. Sans ces travailleurs indispensables à la continuité de la vie économique et sociale, notre société risquait de s’effondrer. Aussi méritent-ils plus que la promesse d’une reconnaissance qui tarde à arriver.

À propos de l'auteur

Catherine Pinchaut
secrétaire nationale de la CFDT

La concertation engagée cet automne est peut-être l’occasion d’engager un travail de fond et de reconnaître concrètement leur rôle. Une revalorisation ponctuelle est primordiale. Mais ce chantier restera incomplet s’il ne s’accompagne pas de négociations visant à réparer les injustices structurelles qui pèsent depuis toujours sur leurs rémunérations, leur carrière et leurs conditions de travail. Nous y veillerons.