La CFDT conforte également sa première place dans l’encadrement

iconeExtrait de l’hebdo n°3780

Par Nicolas Ballot— Publié le 28/05/2021 à 10h43

image
© CFDT-Cadres

1. Résultats calculés,sur la base des chiffres officiels fournis par la DGT et le HCDS dans les 2e et 3e collèges.

Ce n’est pas une surprise mais bien une belle confirmation : à l’issue du troisième cycle du calcul de la représentativité, la CFDT, en plus de renforcer sa place de première organisation syndicale dans le privé, « est durablement numéro un chez les cadres et dans l’encadrement ». Avec 27,7 %1, la CFDT progresse de 3/4 de point et devance la CFE-CGC, à 21,2 %, et la CGT, à 17% ; viennent ensuite FO et la CFTC.

S’il satisfait Laurent Mahieu, le secrétaire général de la CFDT-Cadres, ce résultat ne l’étonne nullement puisqu’il est conforme à « la dynamique de développement engagée par la CFDT-Cadres, avec une croissance de plus de 10 % du nombre de cadres parmi les adhérents en quatre ans ».

Insistant sur le fait que « ces résultats électoraux soulignent que les transformations du travail ne se font pas en opposant des catégories de travailleurs », la CFDT-Cadres rappelle que « le syndicalisme réformiste et intercatégoriel porté par la CFDT défend un management responsable et un dialogue sur la qualité du travail, dans l’intérêt de tous les salariés ». C’est pourquoi, confortée par une nouvelle première place dans l’encadrement, elle « poursuivra son travail d’écoute et de propositions pour les cadres et l’encadrement. Elle continuera de porter la reconnaissance de l’engagement des experts et des managers ».