Un 1er Mai numérique aux côtés des travailleurs

temps de lectureTemps de lecture 3 min

iconeExtrait de l’hebdo n°3775

Par Laurent Berger— Publié le 27/04/2021 à 12h00

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT© Virginie de Galzain

À propos de l'auteur

Laurent Berger
secrétaire général de la CFDT

Cette année encore, le coronavirus et la crise sanitaire viennent perturber l’organisation traditionnelle du 1er Mai, tout comme ils bouleversent nos vies depuis déjà plus d’un an. Dans de telles circonstances, il est inconcevable que la CFDT appelle à des manifestations ou des rassemblements qui iraient à l’encontre des mesures sanitaires, au risque de propager le virus.

Mais il est tout aussi inconcevable que le premier syndicat de France ne célèbre pas la fête internationale des travailleurs. C’est pourquoi, comme en 2020, le 1er Mai de la CFDT sera numérique et mettra à l’honneur les équipes et les militants CFDT qui, depuis quinze mois et dans des conditions difficiles, font de l’accompagnement des travailleurs leur priorité.

Ce sont eux qui, en écoutant les salariés, en répondant à leurs questions et en les accompagnant pas à pas, permettent à la CFDT d’être cette organisation proche des travailleurs, salariés comme indépendants, et ce, alors même que la société est bouleversée et désemparée par la crise sanitaire mondiale.

Ce 1er Mai particulier sera également l’occasion de revenir sur les enseignements de l’enquête que l’institut Kantar a menée pour la CFDT quant à la manière dont les travailleuses et travailleurs vivent cette période et au sujet de leurs attentes concernant la sortie de crise.

Je vous donne donc rendez-vous le samedi 1er mai à 10 h 30… sur www.cfdt.fr et les réseaux sociaux de la CFDT.