Santé au travail : la CFDT assumera son rôle jusqu’au bout

Extrait de l’hebdo n°3766

Par Catherine Pinchaut— Publié le 23/02/2021 à 13h00 et mis à jour le 23/02/2021 à 14h26

© Virginie de Galzain

On ne connaît pas la fin de l’histoire mais un dénouement positif se dessine enfin. Cela fait plus de deux ans que la CFDT espère une réforme de la santé au travail afin de renforcer la prévention dans les entreprises. C’est l’esprit de l’accord national interprofessionnel « pour une prévention renforcée et une offre renouvelée en matière de santé au travail et conditions de travail » du 9 décembre 2020 : mettre l’accent sur la prévention primaire, et non uniquement sur la réparation, pour tous les travailleurs, y compris ceux des entreprises les plus petites ; prendre en compte tous les risques, dont les risques psychosociaux dus à l’organisation du travail, renforcer le système de traçabilité sur la base du document unique, revisiter la place et le rôle des services de santé au travail.

Un groupe de 34 parlementaires s’était engagé à transposer l’accord en proposition de loi « pour renforcer la prévention en santé au travail ». Comme promis, ils ont fait inscrire cette proposition de loi au calendrier parlementaire à la fin décembre pour un examen dès le début de cette année. Le 17 février, elle a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale. La proposition reprend en grande partie les dispositions de l’accord et la majorité des 21 amendements proposés par la CFDT. Cette transposition d’un accord national interprofessionnel en loi est un processus d’articulation inédit qui allie démocratie sociale et parlementaire. La CFDT continue d’être dans son rôle de force de proposition afin d’améliorer la santé au travail, la qualité de vie au travail et la qualité du travail.

À propos de l'auteur

Catherine Pinchaut
secrétaire nationale de la CFDT

Le processus législatif va maintenant suivre son cours au Sénat, où le texte est attendu dans les prochaines semaines, pour une loi qui devrait être votée à l’été 2021. La CFDT sera alors aux côtés de ses équipes syndicales et de ses mandatés et accompagnera sa mise en œuvre dans les entreprises, les branches et les territoires.